22 septembre 2009

22 vlà le Parigot!!

Changement de temps, changement d’hémisphère, changement d’océan, changement de pied à terre.

Adieu la Réunion et bienvenue à la Bretagne!

Contrairement à la Réunion, je n’étais encore jamais allé en Bretagne avant d’y prendre  mes quartiers temporaires.

Je me suis donc accaparé la partie Nord ; du coté des Côtes d’Armor (22). Plus précisément encore, sur la côte de granit rose. Ce granit rose est, comme son nom l’indique, rose. En opposition avec le granit gris/noir qui est beaucoup plus répandu. Sa formation est identique : de la biotite ou muscovite (Mica), du quartz et d’une matrice : le feldspath rose. Il n’en existe qu’à trois seuls endroits dans le monde. Dont un sur lequel je foule ses roches régulièrement. Les deux autres, on s’en fout puisque je n’y suis pas ! ^^ Pour information, il s’agit de la Corse et la Chine.

Dans cette première étape découverte de la côte ; je m’arrêterais à Ploumanac’h. Située non loin de Perros-Guirec la touristique, la zone de « Ploumploum » comprend une petite crique parsemée de blocs de granit de taille très hétérogène.

P5301509__R_solution_de_l__cran_

P7121864__R_solution_de_l__cran_

Les formes aussi, le sont. Beaucoup de légendes sont basés sur la forme de certaines de ces roches. Sur celui-ci on peut y voir une tête de cochon,

P7121847__R_solution_de_l__cran_

et sur celui là, un crâne dormant de profil au faciès assez étrange.

P5301523__R_solution_de_l__cran_

L’érosion par la mer, souvent agitée, très peu calme et par le vent, toujours actif, jamais faible, ont modelé ces formes originales qui font le bonheur des curieux comme moi. L’accès à ce littoral se fait par un sentier qui part de la plage. Cette dernière est relativement petite et très limité lors des marées basses à gros coefficient. Sur cette plage, on y trouve aussi l’oratoire de Saint Guirec. Légende Bretonne où si une femme arrivait à piquer avec une aiguille le nez de cette statue elle serait mariée dans l’année. Planter une aiguille dans un nez. En voilà une coutume étrange. Chacun son truc n’est-ce pas ?

La statue d'origine était en bois mais sous les attaques massives de ces demoiselles célibataires, la paroisse du coin avait décidé de le remplacer par un modèle en granit. Autres temps, autres moeurs puisque vu l'état du nez actuel, ces filles acharnées ont dû remplacer l'aiguille par un foret et sa perceuse.

Quittant la plage pour prendre le sentier, on y découvre une plaque de la seconde guerre mondiale avec une des moultes phrases codées envoyées par le Gal De Gaulle.

P5301512__R_solution_de_l__cran_

Tout au long de la côte Bretonne, les activités Alliées ont été intenses, des plaques commémoratives placées un peu partout le prouvent. Continuant le sentier, on s’aperçoit qu’il n’y a plus de plage. Tout n’est qu’un amas de rochers de taille plus qu’honorable jonchés ça et là, attendant de se faire éroder la face.

P5301515__R_solution_de_l__cran_

P7121850__R_solution_de_l__cran_

P5301517__R_solution_de_l__cran_

Leurs angles arrondis et leur patine extérieur d’une couleur plus terne attestent d’ailleurs que cela fait déjà un bout de temps qu’ils se font ravaler la façade. Nous arrivons à une petite bâtisse de granit, où est montée une gargouille.

P5301525__R_solution_de_l__cran_

Mêlé à cette brume enveloppante et opaque, l’ambiance mystique qui s’en dégage nous donne l’impression de lieux magiques où des druides et autres animaux magiques pourraient sortir de chaque coin de la forêt non loin.

P5301514__R_solution_de_l__cran_

Car la Bretagne, pour beaucoup, est une représentation sauvage de lieux celtiques emplis de légendes où rodent des lutins, korrigans, faucheux et entités tout droit sortis des contes celtes. Sauf, à Rennes, où les parisiens en masse sont répertoriés dans le genre animal envahisseur. D’ailleurs, c’est un grand paradoxe que cette Bretagne ; toujours critiquée, toujours visitée. On se moque d’elle, de son temps et de ses Bretons, mais on y vient, on s’y baigne et apprécie l’ambiance que nos amis les Bretons imprègnent de ces lieux. Bref, en une phrase, que je résumerais sur cette parenthèse venant de la part d’un parigot migrateur : « Viendez en Bretonnie, il y fait bon vivre ! »

Retour sur le sentier, retour sur cette côte. Nous arrivons au phare de Ploumanac’h qui, comme tout le reste dans ce coin, est construit en granit. Phare modeste d’une douzaine de mètres environ seulement, il se situe à même la côte et non au large. Peut-être n’est-ce qu’un phare d’apparat ou est-il juste là pour indiquer la limite du rivage, je n’en ai aucune idée. Promis, je bosserais un peu mes bouquins pour savoir de quoi il retourne à son sujet.

P5301529__R_solution_de_l__cran_

Ce phare se fait accompagner d'une drôle de batisse aux volets fermés. A l'entrée du terrain est placé un panneau de granit où est indiqué : "Parh Ar Qenru" (cela dit, j'ai essayé de déchiffrer donc je ne saurais confirmer l'exactitude de mes dires).

P5301528__R_solution_de_l__cran_

Peut-être cela veut dire "attention aux entités extraceltiques"; pour preuve, cette photo où je ne sais toujours pas ce qui est apparu devant mon objectif (près de la maison). J'étais en mode quasi rafale et je n'ai pas cette présence sur mes autres photos. Un oiseau aurait été moins flou et je ne l'ai pas vu avant et après. Mulder, à l'aiiiiide!!!

P5301534__R_solution_de_l__cran_

Ce sentier se prolonge le long de la côte. On l'appelle aussi le sentier des douaniers. Conçu à l'origine pour permettre aux douaniers d'intervenir rapidement sur la quasi totalité de la côte Bretonne, cette route est maintenant un grand rendez-vous des randonneurs et cyclistes.

gr34_web_10

Ce type de chemin ne s'applique pas qu'à la Bretagne, mais il est un des plus célebres. Un jour, quand je serais moins mollusque, je prendrais peut-être mon vélo et crapahuterais sur ce sentier qui fait tout le littoral... Pleins de brêves en perspectives!!!!

Pour vous montrer que la Bretagne et le mauvais temps, c'est comme les antibiotiques ; ce n'est pas automatique, j'ai mixé des photos de ce même lieu mais à des temps différents. Cette introduction à ce chapitre Armoricain que je compte étoffer se termine, qui démontrera que l'air marin, ça rend beau et fort comme prouvé ci-dessous :

P7121853__R_solution_de_l__cran_

C'est donc sur ces mots que je vous invite à venir visiter ce joli coin (sauf pendant que je suis là-bas, sinon je ne peux plus faire mes photos) et clouer le bec à tous ceux qui disent qu'il pleut tout le temps!!

Springdrive

Posté par Springdrive à 09:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur 22 vlà le Parigot!!

Nouveau commentaire