16 mai 2007

37!!!


Trente-sept



    Mais pourquoi trente-sept ? La suite de 300 ? Non pas vraiment. La température actuelle ? Encore heureux que non sinon je ne serais pas là pour vous empêcher de laver votre cerveau au coca-cola. Alors trente-sept Docteur ? Non, j’ai toujours entendu trente-trois.
    Trêve de suspense insoutenable, il s’agit de trente-sept jours. C’est le temps qu’il a fallu à mon nouveau garde temps pour effectuer le trajet Singapore-Mon caillou. Un tantinet long pour faire une distance moindre que pour l’Europe qui est livrée en moins de temps, elle. D’autant plus que la destination indiquée sur le suivi était Nairobi (au Kenya, pour ceux qui l’avaient oublié), ce qui peut prêter à confusion. Pas très rassuré du coup j’étais. Mais toute cette anxiété fut annihilée (et de quelle manière) lorsque le paquetage fut déposé par le facteur sans encombres. Sans frais de douanes ou d’octroi de mer de surcroît. Bref, que du bonheur. Tellement heureux que j’ai véritablement réalisé des photos pourries lors de l’arrivée du colis.

La preuve :

100_29021
 

Voici ensuite d’autres photos autrement plus réussies après le déballage, réglage, essayage :

 

100_29122 

100_29132

100_29172

 

Caractéristiques :

    - Diamètre avec la couronne (remontoir) : 44mm.

    - Bracelet : métal en tôle pliée bi ton chrome/noir anthracite.

    - Date/jour sur fond noir en chiffres romains (!!) et en anglais.

    - Mouvement : Seiko 7s36 à remontage automatique.

    - Autonomie : Environ une quarantaine d'heure.


Commentaires :


    Premier constat : je ne la voyais pas aussi brillante! En tout cas, cela ne se voyait pas sur les photos du site. Heureusement, le noir atténue un peu ce bracelet chromesque  qui est bien décidé à refléter tous les rayons solaires qu’il rencontra sur son passage. On s’y habitue  parce que les deux tons se marient bien mais le choc initial est assez intense. Plus massive et plus grande qu’une Seiko 5 de base, elle se la joue baroudeuse avec ses formes plus anguleuses, sa couronne protégée, sa lunette graduée et tournante. Son poids aussi, l’équivalent d’une Diver’s 100.

Je vous l'avais bien dit, qu'elle faisait capteur solaire:

100_29581

 

    Le bracelet est du même ressort que les Seiko 5, je m’attendais à un peu mieux pour une montre plus chère qu’une 5. De toute façon, les bracelets sont la grande inconnue lorsque l’on achète des montres sans les essayer (ou sans en avoir la possibilité). D’ailleurs en parlant d’achat, celle-ci m’a coûté la modique somme de 168$ soit 123€ au taux d’aujourd’hui. En comptant les frais de ports gratuits évidemment. Vous me direz que si ils sont gratuits, ils ne sont pas compris dedans. Et je vous répondrais que je dis ce que je veux, que c’est mon blaugue et waththefouck ! Mais aussi, car je suis bon diplomate, que vous auriez sûrement raison.


  Le fond quant à lui est tout de noir vêtu. Avec des index chromés qui sont dominés par d’autres petits index chargés de luminova prêts à en découdre avec les obscurités de la nuit. L’aiguille des secondes en possède aussi une petite dose, que l’on peut admirer paisiblement avant de s’endormir. La couronne protégé par deux petits protuberances, affiche ausi son désir de vouloir en découdre. Mais elle n'est pas vissée, le rêglage se fait simplement en la itrant et en tournant et démontre donc qu'elle n'est pas vraiment apte à faire de l'apnée ou des sports nautiques. La date et le jour sont sur fond noir, ce qui fait baisser le taux de blingblingosité sur l’ensemble de la montre. J’ai testé la version romaine, les jours sont alors des chiffres (I, II, III, etc) et le dimanche correspond à un gros carré rouge. Pourquoi ne pas avoir mis un VII ? Aucune idée. Peut-être pour marquer un point de repère...


100_29162

    Derrière ce verre, cette lunette, ce fond noir, cette triplette d’aiguilles, se cache dans le boitier le 7s36. Qu’en est-il ? Et bien il s’agit quasiment de la même mouture (même vitesse, même autonomie, même aspect visuel) que le 7s26 avec son petit plus que je n’ai réussi à trouver. Le seul fait apparent est le nombre de rubis : 21 pour le 7s26 et 23 pour le 7s36. Ainsi, à l’instar de son petit frère, ce mouvement est d’un excellent rapport/qualité prix. Fiable, robuste et parfaitement rodé au vu de sa production mondiale.

   

 100_29231

Conclusion :

   Malgré son poids et sa taille qui ne conviendrait peut-être pas aux petits poignets, je trouve qu’elle s'en sort finalement pas trop mal au niveau de la discretion. L’habitude aidant, il est vrai. Elle a tout d’une toolwatch, prête à labourer la terre ou escalader des roches escarpées ! Mais hélas son bracelet aurait mérité une meilleure qualité et une plus grande sensation de solidité. Un bracelet de Diver’s aurait été grandement apprécié. Mais c’était perdre le bi ton qui avait été de son poids dans la balance de mon choix en contrepartie. Un très bon achat qui vient compléter ma maigre collection qui se veut (voudra) gargantuesque.

 

 

Springdrive.

 

Posté par Springdrive à 18:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur 37!!!

    wdCWtndBLYk

    9YxPIq zkzfngwtnefy, [url=http://vfgvinvrcoqr.com/]vfgvinvrcoqr[/url], [link=http://lmnloneluqna.com/]lmnloneluqna[/link], http://vdxvurvjszjj.com/

    Posté par cnpmimcr, 18 juillet 2010 à 14:30 | | Répondre
  • La partie noire du bracelet, c'est un traitement de surface de l'acier, une partie en caoutchouc (Seiko se met à la fusion ? ), autre ?

    (difficile aussi de ne pas penser au bracelet de certaines zenith defy sport)

    Posté par -tac-, 27 juin 2007 à 02:56 | | Répondre
  • Non, ce n'est pasun traitement de surface, et après avoir minutieusement observé; je dirais peinture. Le PVD ne laisse pas de lègeres démarquations telles que je peux les voir sous le bracelet. C'est vrai qu'elle fait penser au bracelet de la Zenith.

    Posté par Springdrive, 28 juin 2007 à 11:53 | | Répondre
Nouveau commentaire